Méchoui Agneau

Une fête entre amis : un méchoui facile à réussir, même par des débutants, tout est expliqué dans les détails. Si vous ne disposez pas d’une installation spéciale pour faire cuire le méchoui, vous pouvez louer dans votre environnement tout le matériel de cuisson pour le méchoui , Kiloutou en propose d'excellents. Vous libèrerez 2 m2 dans votre jardin pour l’installer. Tout restera propre et en l'état. Avec la préparation, il faut 5-6 heures pour faire cuire la « bête », à vous de vous organisez !

 

Les ingrédients

  • Agneau de 16-17 kilogs,
  • Charbon de bois : 300 litres (6 sacs de 50 litres) et ce qu’il faut pour lancer le feu,
  • Beurre salé : 1 kilog,
  • Plantes aromatiques : romarin, thym, laurier, sarriette(du jardin !),
  • Ail : une vingtaine de gousses,
  • Du fil de fer pour fixer l’agneau, des pinces,
  • Un pinceau pour badigeonner l’agneau avec du beurre fondu.

L’agneau

Un agneau pour méchoui fait entre 15 et 20 kgs, le bon poids est 16-17 kgs , ni trop gras, ni trop maigre. Cela sera parfait pour 40 personnes. N’hésitez pas à choisir de la viande de qualité ! Si vous avez invité trop de monde, vous pouvez compléter par un barbecue avec des chipolatas et des merguez ou bien des sardines grillées ...

Préparation

  • Sortir l'agneau de la chambre « froide » au moins 1 heure avant la cuisson pour le réchauffer un peu.
  • On enfile l’agneau avec l’axe métallique et on l’attache sur cet axe avec du fil de fer en 4 ou 5 points. Ceci pour éviter que la viande, qui se rétracte et se fragilise en chauffant, ne se casse en deux et ne tombe dans le feu.  De plus, pour une meilleure cuisson, on écarte les pattes de devant et on les fixe sur une petite barre transversale. Idem pour les pattes de derrière.
  • On fait des petites incisions sous la peau et on y insère des plantes : romarin, thym, sarriette, laurier …, et de l’ail (Ce qu’il y a chez vous !).
  • On frotte le corps de l’agneau avec un pain de beurre salé, dehors et dedans, et éventuellement poivre et sel. Ne pas insister sur le sel, qui fait partir le sang et assèche la viande.

Le feu (installation personnelle)

  • Prévoir du bois pour le feu : il vous faudra environ une trentaine de bûches de 40 cm de long. Choisissez des bûches à braises, pas des bûches à flammes.
  • Ou bien du charbon de bois : environ 300 litres (6 gros sacs de 50 litres) Il faudra environ 3/4 d'heure pour qu'il n'y ait plus de flammes et que le feu ait fait suffisamment de braises pour commencer à cuire.
  • Lorsque votre feu démarrera, faites en sorte qu'il soit plus fort là où la viande est plus épaisse , c'est à dire aux deux extrémités. Sinon, la viande sera trop cuite au milieu et les gigots ne le seront pas assez.

Le feu (matériel de location)

En général, le foyer est à la verticale, il est assez difficile de régler le feu ; d'autant plus que l'écartement entre l'agneau et le foyer est souvent fixe. Dans ces conditions, il faut commencer par alimenter le foyer par très peu de charbon (20 %) au début, on pourra augmenter progressivement.

La cuisson

  • Cuire de 4 à 5 heures en maintenant le même degré de chaleur.
  • Badigeonner régulièrement avec du beurre salé fondu : on se fabrique un pinceau, on met le beurre salé dans une casserole proche du foyer afin qu’il fonde.
  • La viande est à point lorsque piqué avec une fourchette, l'agneau n'exsude plus de liquide rosé.
  • Une méthode plus sûre consiste à utiliser un thermomètre à cuisson; une température interne de 58°C annonce une viande d'agneau rosée.
  • Un tour complet représente 6 faces.
  • Laissez la viande sur chaque face pendant environ 20 minutes, pour que la chaleur pénètre bien.
  • Ensuite, en fonction de l'état de cuisson, insistez plus sur l'une ou l'autre face.

Le service du méchoui

  • S’il y a du retard dans les entrées et l’apéritif, la viande attendra, gardée au chaud par les braises presque éteintes.
  • Enlevez la viande du feu et déposez-là sur une grande planche ou table bien propre, de préférence métallique.
  • Dégagez-là complètement des broches et du fil de fer.
  • Dégagez d'abord les parties les plus faciles (gigot, épaules), et découpez les. Puis découpez le reste sur la carcasse.

Accord vin-méchoui : on recommande un vin rouge, assez corsé. Un cubitainer est plus facile à utiliser que des bouteilles.

***********************************************************************

Le repas

Entrées : en fonction du nombre d'invités et des possibilités locales (une partie des invités peut s'occuper des entrées).

  • Une plaque de quiche lorraine que vous coupez en petits carrés (voir votre boulanger)
  • Une plaque de pissaladière (idem)
  • Une plaque de pizza (idem)
  • Des merguez (ou chipolatas pour les enfants) préparées en utilisant le même feu que pour le méchoui (2/3 par personne).
  • Si ça vous dit, des sardines préparées aussi avec le même feu.
  • Parfois, des invités préparent sur place un délicieux taboulé.
  • Attention de ne pas prévoir trop grand avec vos entrées : il faut quand même manger votre délicieux méchoui !

Le méchoui

Légumes : un grand panier plat avec des légumes crus : fenouil, carottes, tomates...

Salade : éventuellement

Fromages : toujours appréciés même après un important méchoui et de délicieuses merguez

Gâteaux : une partie des invités peut s'occuper des desserts. Chacun montrera son savoir faire ! La présentation des gâteaux est toujours une réussite.

Fruits : appréciés.

Café.

Et puis, s'il y a des enfants de la glace servie dans des cornets, il y aura la queue pour se faire servir, et pas seulement des enfants.

N'oubliez pas le pain, ni la vaisselle jetable.

La fête durera plusieurs heures ! C'est incroyable ce que nos amis peuvent "avaler" quand ils sont ensemble et que règne la bonne humeur.

**************************************************************

Nous venons de décrire les fêtes chez mes amis Colette et Jean Pouget.